Des Rencontres 2019 vecteurs d’ambitions pour les mobilités

« Le défi de la mobilité durable doit être relevé par nous tous avec ambition et confiance dans nos propres capacités à réussir ». Ces mots prononcés par le président du GART – Louis Nègre – lors des Rencontres nationales du transport public, ont font écho à l’ambition partagée par l’ensemble des acteurs du secteur réunis pour l’occasion : installer les politiques de mobilités au cœur du débat public.

Du 1er au 3 octobre dernier, Nantes a été la capitale Française du transport public. Trois jours d’échanges pour aborder les thématiques figurant au premier rang des préoccupations des autorités organisatrices de la mobilité.
Devant près de 400 personnes, la plénière d’ouverture du Congrès GART-UTP s’est consacrée aux principales dispositions de la loi d’Orientation des mobilités, avec des échanges orientés sur les modalités de mise en œuvre.

Également au cœur du programme, les douze ateliers techniques ont apporté des retours d’expériences sur des thématiques toutes aussi concrètes : comment aller plus loin et proposer de nouvelles solutions de mobilité dans les territoires périurbains et ruraux ? Comment associer les différents opérateurs de transport sur une plateforme unique ? Comment articuler la compétence mobilité entre les autorités organisatrices de la mobilité locales et régionales ?

Parmi les autres temps forts du Salon, la publication des enseignements du GART pour objectiver le débat sur la gratuité des transports publics. Partant d’un contexte mêlant souvent le passionnel et le rationnel, l’idéologique et le pragmatique, cette démarche avait pour objectif de fournir des éléments d’analyse et des préconisations à destination des collectivités qui abordent ce sujet à l’échelle locale : est-ce une solution opportune ou durable ? Est-elle généralisable ? Quelles spécificités locales facilitent sa mise en place ? Est-ce un modèle soutenable financièrement ?

Consulter l’étude du GART

Les nombreuses incertitudes relatives au financement des transports du quotidien n’ont pas été éludées durant ces Rencontres.
Le GART a promptement réagi à la diminution de 47 % de la compensation versement transport, inscrite dans le texte de loi d’Orientation des mobilités. Cette dernière était initialement destinée à compenser le relèvement du seuil de perception du versement transport de 9 à 11 salariés – intervenu en 2016. Avec le soutien de ses adhérents, l’association a insisté sur les conséquences de cette baisse de la compensation – de 91 à 48 millions d’euros – qui pénaliserait lourdement les budgets Transports des autorités organisatrices de la mobilité et d’Île-de-France Mobilités. Et d’affirmer qu’un amendement avait été présenté à l’Assemblée nationale afin que cette baisse ne soit pas appliquée.
Par ailleurs, le président du GART a interpellé le secrétaire d’État chargé des Transports – Jean-Baptiste Djebbari – lors du discours inaugural, sur l’absence de ressources permettant de financer la nouvelle compétence des communautés de communes qui deviendraient autorités organisatrices de la mobilité dans la prochaine loi d’Orientation des mobilités.
Enfin, les nombreux moments d’échanges ont été l’occasion de rappeler l’attachement des élus du GART à une baisse de la TVA à 5,5 % pour les transports du quotidien. Utilisé chaque jour par des millions de Français, le transport public du quotidien est un service de première nécessité qui répond aux besoins croissants des territoires.

Des impacts de la loi d’Orientation des mobilités aux évolutions technologiques, en passant par les enjeux financiers auxquels collectivités et entreprises du secteur sont confrontées, cette manifestation biennale constitue une formidable plateforme de débats dans un secteur en perpétuelle mutation. L’implication des collectivités partenaires – Brest Métropole, la région Bretagne, Nantes Métropole, Rennes Métropole, la région des Pays de la Loire, Saint-Nazaire Agglomération –  associée à l’action des équipes du GART, de l’UTP et du GIE Objectif transport public, ont participé à la réussite de cette édition 2019. Force est de constater que le succès ne se dément pas année après année, comme en témoigne le nombre croissant d’exposants et de visiteurs inscrits lors de cette manifestation Nantaise:
– 224 exposants, soit + 11% d’exposants par rapport à 2017 ;
– plus de 6 000 participants et plus de 1 000 congressistes, soit + 5% de fréquentation par rapport à 2017.

Consulter le discours inaugural du président du GART

Consulter le discours inaugural du secrétaire d’État chargé des Transports

Une soirée GART organisée la veille des Rencontres

En présence des collectivités adhérentes, des entreprises membres du Club des partenaires et de toutes celles qui accompagnent l’association pour assurer la promotion de la mobilité durable, ce moment de convivialité a rassemblé une centaine de personnes à l’Hôtel de région des Pays de la Loire. Les collectivités partenaires des Rencontres, représentées par Bertrand Affilé, vice-président de Nantes Métropole, et Roch Brancour, vice-président de la région des Pays de la Loire, ont salué l’importance de ce type de manifestation qui constitue un levier d’action puissant afin d’accélérer la transition énergétique dans notre pays.

9 octobre 2019 – Crédit : B. Mazodier