Territoires peu denses

Les transports collectifs ne peuvent représenter à eux seuls une alternative suffisante à l’usage individuel de la voiture dans les zones les moins densément peuplées. L’enjeu est donc de parvenir à combiner les potentialités de tous les modes en déployant un éventail de solutions de mobilité et en rendant leur usage compétitif, via notamment le renforcement de l’intermodalité, le recours accru aux mobilités actives et le développement de l’autopartage et du covoiturage. Cela est d’autant plus prégnant dans les territoires périurbains et ruraux où la prédominance de l’automobile reste entière, et où les autorités organisatrices de la mobilité ont un rôle primordial à jouer.


Travaux du groupe de travail Desserte des territoires peu denses

Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×