Volet Mobilités des CPER 2023-2027 : 1,3 milliard d’euros engagés par l’État et la Région Hauts-de-France pour accélérer la décarbonation des mobilités

    L’État et la Région Hauts-de-France ont signé le contrat de plan État-Région (CPER) 2021-2027 en janvier 2023. En plus de l’État et de la Région, ce partenariat a mobilisé sept signataires : les Départements de l’Aisne, du Nord, de l’Oise, du Pas-de-Calais et de la Somme, la Métropole Européenne de Lille et la Communauté d’agglomération Amiens Métropole. En séance plénière réunie le 23 novembre dernier, la Région Hauts-de-France a adopté le protocole d’accord pour intégrer le volet Mobilités 2023-2027 au CPER 2021-2027. En adoptant ce protocole d’accord, la Région s’engage à contractualiser la même somme que l’État, soit 693 millions d’euros.

    Des projets mobilisant des partenariats entre l’État, la Région, et le cas échéant les autres collectivités territoriales signataires du CPER, ainsi que les opérateurs sont intégrés au volet mobilités 2023-2027

    Plusieurs priorités ressortent de ce volet mobilités :

    • dans le domaine ferroviaire, 494,5 millions d’euros sont investis par la Région pour son développement. De son côté, l’État investit un total de 355,6 millions d’euros. Ce volet doit permettre de développer le réseau structurant en traitant le nœud de Creil. Il permet de poursuivre le programme de régénération des lignes de desserte fine du territoire, la mise en accessibilité des gares et les études du Service express régional métropolitain de l’Étoile ferroviaire de Lille ;
    • en matière de véloroutes, les priorités du financement du CPER 2023-2027 portent sur l’aménagement des itinéraires inscrits au schéma national ou régional, dans l’objectif d’assurer la continuité de ces itinéraires et d’en améliorer la qualité de service et le confort. L’État et la Région s’engagent à hauteur de 10 millions d’euros chacun sur la durée du CPER.
    30 janvier 2024 – Crédit : Allard1