RNTP 2021 : questions à Jean-Michel Lattes, président de Tisséo Collectivités

L’édition 2021 des Rencontres nationales du transport public se prépare. Organisé du 28 au 30 septembre prochain à Toulouse, cet événement attendu des acteurs du secteur aura notamment pour partenaire Tisséo Collectivités. Son président, Jean-Michel Lattes – vice-président de Toulouse Métropole et troisième adjoint au maire de Toulouse – répond aux questions du GIE Objectif Transport Public, organisateur de l’événement aux côtés du GART et de l’Union des transports publics et ferroviaires (UTP).

Quatrième ville de France, Toulouse connait une forte croissance démographique, 500 000 déplacements quotidiens supplémentaires sont prévus d’ici dix ans… Quels sont les enjeux prioritaires en termes de mobilité ? 

Nos enjeux sont de développer notre offre de transport pour répondre à la demande et aux besoins croissants de mobilité. Le Projet Mobilités 2020.2025.2030 est le plus ambitieux de France (hors Grand Paris Express) avec un investissement de 4,2 milliards (valeur à mai 2017) pour plus d’1 million d’habitants. Nos projets sont conçus pour mailler le territoire le plus finement possible et optimiser les connexions avec le réseau déjà existant. Chaque mode travaille pour les autres : bus, métro, tramway, vélo… C’est la notion d’intermodalité que nous cherchons sans cesse à développer. On en voit dès maintenant les premiers résultats :

  • Les Linéo (nom des lignes de bus à haut niveau de service de Tisséo) en circulation permettent de relier la périphérie au centre-ville et emportent l’adhésion du plus grand nombre avec 90 % de clients satisfaits. Le succès est tel qu’en plus des 9 lignes pour 2020, 5 lignes supplémentaires sont prévues à horizon 2025 ;
  • L’agrandissement de la ligne A du métro est opérationnel depuis janvier 2020 et nous permettra à terme de transporter jusqu’à 400 000 voyageurs/jour ;
  • À l’occasion des RNTP à Toulouse, les congressistes pourront profiter de la prolongation du T1 jusqu’au nouveau Parc des Expositions, le MEETT, en service depuis décembre 2019 également ;
  • Téléo, notre téléphérique urbain sera inauguré au cours du quatrième trimestre 2021, connecté de part et d’autre à deux lignes de bus à forte fréquence ;
  • Enfin, pour nous l’armature la plus significative pour la connexion de nos différents modes de transport est la troisième ligne de métro de 27 kilomètres. Connectée d’est en ouest, accompagnée du prolongement de la Ligne B du métro, et de la transformation du T2 en ligne Aéroport Express, les travaux de génie civil de la troisième ligne débuteront fin 2022 pour une mise en service de la ligne en 2028.

Avez-vous associé les habitants du territoire à la démarche ?

La construction du projet a été effectuée en prenant en compte de multiples avis afin d’enrichir la démarche. L’élaboration du Projet Mobilités a fait l’objet de 93 réunions de travail avec les multiples partenaires concernés par le sujet des mobilités. Des ateliers de travail conduits dans les différents territoires, à savoir 115 communes concernées et sur les différents modes de déplacements, ainsi que trois phases de concertations avec les habitants, associations, entreprises et collectivités de l’agglomération toulousaine. Enfin, il y a eu une enquête publique réglementaire qui a reçu un avis favorable à l’unanimité des membres de cette commission indépendante. Commission qui a d’ailleurs relevé notamment les moyens mis en œuvre pour la concertation en considérant qu’il s’agit d’une « démarche hautement appréciable », et l’information du public en mettant en évidence « la bonne volonté du maître d’ouvrage de communiquer en toute transparence ». Je crois pouvoir dire que nous n’avons pas démérité dans les efforts déployés pour co-construire ce projet.

La crise sanitaire a touché de plein fouet les réseaux de transport. Beaucoup ont noté une désaffection des transports publics au profit de la voiture individuelle. Avez-vous fait le même constat ? Quel impact aura la crise sanitaire sur votre réseau et qu’avez-vous mis en place pour faire revenir les usagers dans les transports ? 

La fréquentation de notre réseau, comme tous les autres en France, a connu une chute spectaculaire depuis le premier confinement : – 40 % au global en 2020 par rapport à 2019. Ce qui se confirme en ce début d’année 2021 avec une baisse entre 41 et 42 %. Les usagers se sont partiellement reportés sur la voiture individuelle : les données de janvier et février montrent un trafic de début d’année globalement élevé mais légèrement inférieur à l’année précédente. Les données locales connues ne permettent pas d’affirmer un report massif sur le vélo. On peut donc imaginer que le recours au télétravail est plutôt bien suivi sur la métropole. Je crois que l’enjeu pour le réseau Tisséo se jouera au moment du retour en présentiel ; nous devrons faire le maximum pour que les télétravailleurs ne se détournent pas demain des transports en commun. Pour cela, dès mars 2020, nous avons déployé nos efforts pour rassurer très rapidement les usagers du réseau Tisséo en mettant en place un protocole de désinfections du matériel roulant. Nous avons installé des distributeurs de gel hydroalcoolique dans les stations de métro, dans les agences, nous avons distribué des masques et des dosettes individuelles de gel. Le marquage au sol pour le respect de la distanciation a également joué son rôle. Le sentiment partagé par toutes les AOM de France est la crainte des effets à long terme sur la fréquentation des transports en commun. L’élément essentiel de reconquête des usagers est évidemment l’offre : nous devons maintenir l’effort pour développer l’offre de transports afin que les usagers retrouvent le chemin de nos réseaux.

Vous accueillerez les RNTP 2021 du 28 au 30 septembre aux côtés de la région Occitanie. Qu’est-ce que vous en attendez ? Que pourront voir les participants lors de leur venue ?

Tout d’abord, nous espérons vivement sa tenue. Les RNTP en 2021 à Toulouse ce sera un signe formidable de la sortie de crise que nous traversons actuellement et l’un des premiers grands évènements que retrouvera notre territoire après une grande année d’arrêt de notre dynamique évènementielle. Les participants seront parmi les premiers, si ce n’est les premiers, à découvrir le tout nouveau Parc des Expositions de la métropole toulousaine, le MEETT.  Nous les accueillerons dans les meilleures conditions, sous le signe de la convivialité toulousaine ! Ces Rencontres nous offrent une formidable vitrine pour faire savoir et découvrir nos réalisations, nos projets et nos singularités pour faire connaître aussi toutes les nouveautés technologiques. À l’heure où nous parlons, nous peaufinons le programme et comptons bien offrir quelques belles surprises aux participants.

À lire aussi
Toulouse accueillera la 28ème édition des Rencontres nationales du transport public
RNTP 2021 : découvrez le programme du Congrès GART-UTP
RNTP 2021 : questions à Anne Gérard, présidente du GIE Objectif Transport Public

27 avril 2021 – Crédit : droits réservés