EUMO 2022 : questions à Françoise Rossignol, présidente du Club des villes et territoires cyclables et marchables

Du 7 au 9 juin 2022, tous les acteurs du transport public et de la mobilité durable se retrouveront à l’European Mobility Expo. Organisé à Paris Expo Porte de Versailles par le GIE Objectif transport public, le GART et l’UTP, cet événement réunira plus de 200 exposants français, européens et internationaux. Durant trois jours, c’est le lieu où se partageront réflexions et bonnes pratiques, où seront dévoilées les dernières solutions techniques, où chaque visiteur bénéficiera d’une vision globale de la filière. À quelques semaines de cette édition 2022, Françoise Rossignol, présidente du Club des villes et territoires cyclables et marchables, répond aux questions du GIE Objectif Transport Public.

Le CVTC et ses partenaires ont formulé 10 grandes propositions pour les élections présidentielle et législatives. Quels sont les grands enjeux des mobilités actives, dans les cinq prochaines années ?

Crises après crises, qu’elles soient sanitaires, climatiques ou énergétiques, la nécessité de décarboner nos mobilités, de mutualiser nos déplacements devient de plus en plus évidente. Mais si nous sommes témoins d’une dynamique sans précédent en faveur des modes actifs, celle-ci n’est pas encore suffisante pour modifier en profondeur les parts modales. C’est pourquoi nous nous sommes rassemblés dans l’Alliance vélo, avec l’ensemble des acteurs concernés, représentants des collectivités, de la filière et des usagers, pour proposer 3 mesures phares et 10 priorités pour mettre en place le système vélo.  Les trois mesures phares : doubler le réseau cyclable pour le porter à 100 000 kms, mettre tous les publics à vélo et en particulier les enfants à travers l’apprentissage du vélo à l’école et faire de tous les territoires des espaces agréables à vivre et dynamisés par le vélo et la marche. Des propositions à retrouver plus en détail dans notre livre blanc, ainsi que les engagements des candidats sur la plateforme commune parlons vélo.

Qu’attendez-vous de EUMO 2022 au regard des enjeux de la filière ? 

Lors des RNTP à Toulouse, nous avions consacré notre plénière finale à sa mise en valeur, clôturant ainsi notre Tour de France de la filière. Guillaume Gouffier Cha, co-président du Club des élus nationaux pour le vélo, y avait annoncé le lancement de sa mission. Remis début février, déjà, ce rapport fait date ! Il est un socle dont se sont saisis les acteurs de cette filière économique au sens large, pour envisager une structuration pérenne, et dans laquelle les collectivités prennent toute leur part. EUMO 2022 pourra en être une étape !

Que pourra-t-on voir au sein de l’Espace Mobilités actives ? 

Comme à chaque édition, nous accueillerons au sein de l’Espace Mobilités actives des conférences, présentations et signatures qui témoigneront de la vitalité et de l’actualité des mobilités actives en 2022.  Vous pourrez y rencontrer les acteurs incontournables de la filière, les producteurs de vélo, les spécialistes du stationnement, mais aussi les acteurs de la location de vélo, des bureaux d’études et de conseil ou encore des solutions de comptage et de données sur la pratique. Les stands se remplissent rapidement et notre programme sera prochainement dévoilé !

Pourriez-vous nous donner une ville européenne, exemplaire selon vous, en termes de mobilités actives ?

Il existe beaucoup de villes inspirantes en Europe qui ont pris des décisions porteuses d’une meilleure répartition de l’espace public en faveur des mobilités actives, et pas seulement en Europe du Nord ! Le ralentissement de la vitesse à 30 km/h en Espagne et les ilots résidentiels préservés à Barcelone ou les zones à trafic limité de Turin montrent bien que ce n’est pas une question culturelle mais un choix politique pour accompagner des changements de comportement sur le moyen et le long terme ! Aux collectivités de s’en emparer pour imaginer les solutions les plus adaptées pour leur territoire !

25 mai 2022 – Crédits : droits réservés