Les AOM s’engagent en faveur de la transition énergétique – Novembre 2021

Premiers bus de 24 mètres 100 % électriques pour Île-de-France Mobilités

Capacité de 140 passagers, 100% accessibles et électriques, rechargés directement par contact au sol aux terminus et sur certaines stations intermédiaires : voici les principales caractéristiques des nouveaux bus T Zen 4 et T Zen 5 qui rouleront prochainement sur le réseau de transport d’Île-de-France Mobilités (de Viry-Châtillon à Corbeil-Essonne et de Paris 13e jusqu’à Choisy-le-Roi). L’autorité organisatrice des transports franciliens a retenu l’offre du groupement Alstom Transport/Van Hool/Kiepe Electric pour la construction de ses nouveaux bus.

Essais de bus électriques et hybrides par Grand Besançon Métropole

Dans une démarche de remplacement des bus au gazole du réseau Ginko, Grand Besançon Métropole expérimente des énergies alternatives : électrique, hybride, hydrogène… Ce processus d’essais au cœur du réseau de transport bisontin permet de déterminer la performance des véhicules testés (contrôle de la puissance dans les montées, angle de braquage, maniabilité en milieu urbain…) ainsi que le confort à bord tant pour les voyageurs que pour le conducteur. Du 21 au 27 octobre 2021, un bus 100% électrique moyenne capacité – Heuliez GX137 Full Électrique – a été essayé sur les lignes étroites du réseau Ginko (lignes 10 et Ginko Citadelle). Ce processus de test s’est poursuivi avec l’essai d’un bus hybride GNV/électrique de taille standard – MAN Lion’s City 12 G Efficient Hybrid – sur les lignes L5 et 9 du 29 octobre au 5 novembre 2021.

Le Grand Perigueux teste un bus 100% électrique

Depuis le 2 novembre 2021, l’agglomération périgourdine teste un bus électrique – Heuliez GX 337 ELEC – sur les quatre lignes majeures du réseau Péribus : A, B, C et D. Elles concernent Périgueux, Marsac sur l’Isle, Boulazac Isle Manoire (Boulazac), Coulounieix-Chamiers et Trélissac. Autonomie, souplesse et confort sont étudiés à travers ce bus 100% électrique qui présente une autonomie de 300 kilomètres. Ce retour d’expériences s’inscrit dans une dynamique de tests engagée par la collectivité qui essaie régulièrement sur son réseau de transport des bus (électrique, gaz naturel) issus de plusieurs constructeurs. Il permettra à l’agglomération d’orienter ses décisions sur le futur matériel roulant à acquérir dans le but de renouveler sa flotte de matériels roulants.

Nouveaux bus pour la Métropole Toulon Provence Méditerranée

La transition énergétique en matière de mobilité verte est une réalité au sein de la métropole. Les premiers véhicules hybrides et au gaz sillonnent déjà le réseau de transport Mistral. Depuis le début de l’année 2021, 50 bus gaz circulent à l’ouest du réseau, rejoints par 21 bus hybrides standards en juin dernier. Les premiers bus articulés hybrides de 18 mètres seront affectés sur la ligne 1 et leur nombre sera complété d’ici fin décembre pour atteindre 26 unités. Le nouveau matériel roulant se répartit de la façon suivante : 50 bus standards de 12 mètres à motorisation gaz ; 21 bus standards de 12 mètres à motorisation hybride électrique ; 26 bus articulés de 18 mètres à motorisation hybride électrique ; 19 minibus ; 9 bus gabarit réduit de 10 mètres. Pour accompagner cette transition énergétique avec l’arrivée des véhicules au gaz, des infrastructures spécifiques et sécurisées avec une station d’avitaillement gaz et un atelier de maintenance adapté ont vu le jour au dépôt de Brégaillon.

La Métropole Nice Côte d’Azur commande 16 nouveaux bus électriques

Avec pour objectif de réduire de 55% les émissions de gaz à effet de serre sur son territoire d’ici 2026 et d’atteindre la neutralité carbone en 2050, la Métropole poursuit l’électrification de sa flotte d’autobus avec la commande de bus GX 337 ELEC en version recharge rapide auprès du constructeur Heuliez. Alimenté par des batteries lithium oxyde de titanate d’une capacité énergétique étendue de 88 kWh, ce modèle peut être utilisé sans contraintes kilométriques. En outre, le principe de conception de ces batteries de puissance vise une longévité de 15 années afin de s’affranchir du coût de remplacement d’un jeu de batteries. Pendant la journée, l’autobus se rechargera via un pantographe descendant en quelques minutes, de manière intermédiaire en plusieurs points sur les lignes d’autobus. S’ajoutant aux 10 bus électriques livrés en 2019 et 2020, ce nouveau matériel roulant sera mis en service au printemps 2022 sur les lignes 18 et 57. Avec ces 26 autobus standard à charge rapide, la Régie Ligne d’Azur aura la plus importante flotte de ce type en France.

8 décembre 2021 – Crédit : Régie Ligne d’Azur