Les AOM s’engagent en faveur de la transition énergétique – Juillet 2022

Le métro B lyonnais passe en mode automatique

« Depuis le 25 juin, le métro B est entièrement automatique grâce à la mise en service des nouvelles rames sans conducteur » a annoncé Bruno Bernard, président de la Métropole de Lyon et de SYTRAL Mobilités. Ce projet industriel complexe aux multiples enjeux – signalisation ferroviaire, aspects sécuritaires, matériel roulant, formations du personnel, spécificités du métro lyonnais – a nécessité un investissement de 387 millions d’euros comprenant le renouvellement du système de pilotage automatique et l’achat de 36 nouvelles rames MPL16. Conçues sur mesure par Alstom et imaginées par des designers lyonnais, ces rames nouvelle génération offrent de meilleures conditions d’accueil et de confort aux voyageurs. Elles augmentent la capacité de la ligne de 30% et offrent une fréquence jusqu’à 2 minutes en heures de pointe. Chaque rame est constituée de deux voitures communicantes afin de gagner en fluidité et peut transporter jusqu’à 325 passagers. L’ouverture des portes élargies de 30 cm facilite les entrées et sorties des voyageurs, et renforce l’accessibilité aux personnes à mobilité réduite. Respectueux de l’environnement, ce nouveau matériel roulant est recyclable à 96% et permet une optimisation de la consommation d’énergie. Il est notamment doté d’un système d’éclairage LED et de dispositifs de récupération de l’énergie et de freinage.

77 nouvelles rames de tramway pour Montpellier Méditerranée Métropole

En 2020, la métropole a donné le coup d’envoi du plus grand appel d’offres de France pour l’acquisition de nouvelles rames de tramway pour son délégataire TaM, estimé à 275 millions d’euros. C’est le constructeur ferroviaire espagnol CAF qui a été choisi avec sa solution Urbos. Cet appel d’offres répond principalement aux besoins de la future Ligne 5 (horizon 2025) et au renouvellement du matériel roulant de la Ligne 1 (déjà 22 années d’existence). Il s’agit d’une commande représentant au global 77 nouvelles rames livrées sur 6 ans. À partir de 2024, ces rames seront livrées dans les ateliers de TaM, à raison de deux par mois, jusqu’en 2030. Dans le détail : 30 rames dédiées au renouvellement du matériel roulant de la Ligne 1 ; 22 rames affectées à l’exploitation de la future Ligne 5 ; 17 rames pour couvrir la hausse de la fréquentation associée à la gratuité des transports rendue totale à l’ensemble des habitants de la métropole fin 2023 ; 8 rames pour augmenter les réserves lors des maintenances lourdes et garantir une très grande fiabilité du réseau.

L’Urban Loop dévoile sa nouvelle cabine

Ce nouveau système de transport en commun autonome et sur rail franchit les étapes les unes après les autres. Le 1er juillet dernier, les nancéiens ont découvert la nouvelle capsule du projet Urban Loop. Cette dernière était également exposée le lendemain, place de la Carrière à Nancy. L’occasion pour le public de tester son intérieur et donner son avis. Pour rappel, cette innovation a été impulsée en 2017 par les écoles d’ingénieurs de Lorraine INP, développée par la SAS Urbanloop et portée par Mines Nancy. Soutenu par la Métropole du Grand Nancy et la Région Grand Est, ce projet repose sur un réseau de rails formé de boucles interconnectées sur lequel circulent des capsules autonomes, propulsées par des moteurs électriques alimentées par le rail en très basse tension. L’Urban Loop sera en démonstration lors des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024 avant une mise en service prévue en 2026 sur le territoire du Grand Nancy.

22 juillet 2022 – Crédit : Adobe Stock