Les AOM s’engagent en faveur de la transition énergétique – Février 2022

9 bus électriques sur le réseau Kicéo de Vannes Agglomération

Depuis le 3 janvier dernier, ces nouveaux bus électriques circulent sur les lignes 1/2/6 du réseau de transport en commun. Il s’agit du modèle 7900 électrique issu du constructeur Volvo, avec chargeurs et système de supervision, acquis pour un montant global de 4 994 225 € HT. Leur configuration propose 28 places assises grâce à l’implantation de batteries situées uniquement en toiture, 5 places PMR sans surélévation et 2 places UFR, ainsi qu’un plancher plat sur toute sa longueur. En parallèle, d’importants travaux ont été effectués dans l’enceinte du dépôt de Kerniol pour accueillir ce nouveau matériel roulant. Pour le financement des bus et des chargeurs, l’agglomération a bénéficié du programme « Certificats Économie d’Énergie MoeBus » à hauteur de :

  • 30% du montant HT du véhicule pour les 5 premiers bus achetés (dans la limite de 150 000 € HT/véhicule) ;
  • 15% du montant HT du véhicule pour les 4 bus suivants ;
  • 10% du montant HT des chargeurs, soit 2900 €/chargeur acquis.

Soit une aide totale apportée par le programme MoeBUS de 1 080 797 € HT, couvrant ainsi près de 22 % du montant total d’acquisition du matériel roulant et des chargeurs associés.

La CARENE fait le choix de bus électriques dès 2025

La Communauté d’agglomération de la région Nazairienne et de l’Estuaire s’est lancée dans un projet de refonte et de développement de son réseau de transport public STRAN. Dans ce cadre, elle devait se positionner sur la motorisation des futurs véhicules pour remplacer l’énergie diesel. Avant de faire ce choix, la collectivité a étudié trois technologies différentes : le bio-GNV (un gaz issu de la méthanisation) ; l’hydrogène avec pile à combustible ; l’électricité et le stockage par batteries. La décision finale s’est portée sur l’électrique. 40 bus seront livrés entre 2025 et 2027 et 40 autres entre 2028 et 2035. Les autobus électriques à batteries ont été choisis pour la fiabilité des véhicules, le « zéro émission », l’énergie disponible produite localement et les coûts de fonctionnement compétitifs.

Des bus électriques et GNV pour Valence Romans Déplacements

Le syndicat mixte conforte son mix énergétique en faisant l’acquisition de 10 bus électriques et 10 bus GNV. Iveco France pour le gaz et Heuliez Bus pour l’électrique ont été retenus pour ce nouveau matériel roulant. 60 % des bus urbains du secteur de Valence sont désormais des bus propres. Valence Romans Déplacements a investi 9 millions d’euros pour l’acquisition de ses 20 bus propres, répartis ainsi : 6 millions d’euros pour les bus électriques ; 3 millions d’euros pour les bus GNV. Le fonds européen Moebus y a contribué à hauteur de 1,2 million d’euros.

Des bus BioGNV pour Niort Agglo

Du 25 janvier au 17 février 2022, un bus du constructeur Heuliez Iveco Bus roulant au gaz naturel a assuré des dessertes sur l’ensemble du réseau tanlib. Cette expérimentation doit permettre d’assurer une transition énergétique sur l’ensemble de la flotte de l’agglomération du Niortais d’ici 2030. L’objectif étant de remplacer les 45 bus diesel standards et articulés du réseau. À raison d’un renouvellement de 5 bus par an, 90% de la flotte fonctionnera au BioGNV d’ici 2032 via des certificats d’origine garantie, les 10% restants étant des véhicules électriques : 9 à terme, soit 4 à 5 navettes de centre-ville et 4 à 5 bus à gabarit réduit. Par ailleurs, Niort Agglo désignera un industriel d’ici fin février 2022 pour la construction et la maintenance d’une station GNV pour une mise en service au printemps 2023.

28 février 2022 – Crédit : Valence Romans Déplacements