Le Cerema publie les résultats de l’enquête sur les usages de la mobilité servicielle

Les systèmes de MaaS complets – pour Mobility as a Service ou mobilité servicielle – sont encore rares en France, mais l’objectif de généraliser l’usage du MaaS est bien présent chez les collectivités territoriales comme chez les acteurs privés. Il est encouragé par les innovations technologiques et par la loi d’orientation des mobilités (LOM).

Afin de mesurer cet essor et cette volonté de développement du MaaS, un questionnaire « Retour d’expériences sur les usages des services numériques (MaaS & S/M) » a été établi par le groupe de travail « Les usages du MaaS ». 22 collectivités et opérateurs de mobilité répartis sur l’ensemble du territoire métropolitain y ont répondu :

  • 11 opérateurs de mobilité ;
  • 10 collectivités territoriales (régions, départements, métropoles, communautés d’agglomérations, syndicats de transport) ;
  • 1 agence de conseil et d’assistance à maitrise d’ouvrage (AMO).

L’enquête a été réalisée sur la base des réponses au questionnaire et dans le cadre de l’Observatoire du MaaS, une initiative du Cerema destinée à partager les connaissances autour du MaaS et des services numériques de mobilité, menée en partenariat avec le ministère de la Transition écologique, le GART, Régions de France, l’UTP, la FNTV, l’Alliance des mobilités, l’ADCET, Syntec Ingénierie, ATEC ITS et la Fabrique des mobilités.

Le document produit vise à rendre compte des usages des services numériques d’aide à la mobilité. Il porte sur les usages ainsi que sur le traitement des données recueillies via les systèmes numériques d’aide à la mobilité. Il présente et analyse les fonctionnalités ainsi que les services de mobilité proposés par les différents services numériques développés sur les territoires des 22 répondants au questionnaire ; l’impact de la crise sanitaire du Covid-19 sur l’évolution des usages de ces outils d’aide à la mobilité.

11 mai 2022 – Crédit : S. Budon