Rapport de restitution des travaux du groupe de travail MaaS « Architecture & Interfaces »

Le MaaS – Mobility as a Service ou Mobilité servicielle – a un rôle de facilitateur pour l’accès aux mobilités d’un territoire, voire d’un bassin de vie, dans la mesure où il devient un outil incontournable de la gouvernance et du portage des politiques publiques de mobilités, une passerelle entre l’usager et les mobilités publiques et privées.

Au sein du groupe de travail « gouvernance et modèle », le GART et l’ensemble de ses partenaires – Cerema, Mission Innovation Numérique des Territoires (MINT), UTP – ont mis en place une organisation qui participe au développement des MaaS. Cette organisation anime et coordonne l’ensemble de l’écosystème de la communauté du numérique à plusieurs niveaux : groupes de travail nationaux, normalisation, programme certificats d’économie d’énergie, textes de lois. Le GART est ainsi au cœur du « réacteur MaaS » avec le pilotage de plusieurs groupes de travail.

La présente publication expose les travaux du groupe de travail « Architecture fonctionnelle et Interfaces » animé par le GART et ses partenaires, MINT, Nextendis et Setec its. Ce groupe de travail avait pour objectif de favoriser la mise en œuvre de dispositifs MaaS en proposant une architecture fonctionnelle de référence permettant notamment la mutualisation des développements des interfaces. Cet objectif rejoint des problématiques de réduction des développements spécifiques, de minimisation des coûts de développement, d’une capacité d’interopérabilité et de prise en compte des questions de protection des données personnelles. Le résultat poursuivi est l’identification des flux et des interfaces nécessaires à un dispositif MaaS et l’analyse des besoins en normalisation des interfaces identifiées. Les conclusions de ce groupe de travail seront confiées à la commission de normalisation CN03 afin de déterminer et conduire une stratégie de normalisation – en vue de l’élaboration de spécifications techniques – qui pourra être développée au niveau européen.

Le GART témoigne notamment de son action dans ce domaine à travers l’avant-propos de Florian Maitre, vice-président du GART délégué Mobilité digitale.

Le GART, la MINT, Nextendis et Setec its remercient l’ensemble des experts pour leurs participations respectives aux nombreux travaux nécessaires à l’établissement d’un tel document de définition technique d’un MaaS, facilitant sa mise en œuvre progressive tout en le rendant interopérable au possible.