Mobilités actives

Face à des transports collectifs ne pouvant répondre seuls aux enjeux de mobilité de tous les territoires, une combinaison des modes durables est à privilégier pour établir une alternative efficace à l’autosolisme. À ce titre, des politiques ambitieuses en faveur des mobilités actives sont incontournables pour y parvenir. Ces dernières regroupent une pluralité de pratiques : marche à pied, vélo, trottinette, gyropode… Leur essor est positif tant pour leurs usagers (exercice physique, accessibilité, autonomie, lutte contre la sédentarité) que pour l’ensemble de la société (qualité de l’air, économie d’espace, convivialité de l’espace public…). Ces mobilités actives disposent d’un fort potentiel de développement en France : 50% des déplacements en voiture font moins de trois kilomètres.

L'agenda

Le 18 mars

Réunion GART – Région Sud – Vélo et Territoires

En octobre dernier, la Région Sud Provence-Alpes Côte d’Azur a voté un plan vélo ambitieux et souhaite...