6e Journées nationales du management de la mobilité (4-5 juillet 2018 à Toulouse) : appel à contributions

Le Cerema, le CNFPT, Tisséo Collectivités et l’ADEME avec le soutien du GART lancent un appel à contributions. Attention date limite des envois le 31 janvier 2018.

Le management de la mobilité (MM) présente une vision renouvelée de la gestion des déplacements des personnes et des biens, centrée sur la demande plutôt que sur l’offre. Il apparaît comme une solution appropriée, viable et opérationnelle, dans le contexte actuel où les transports du quotidien et l’amélioration des services de mobilité deviennent prioritaires au développement de nouvelles infrastructures.

On assiste à une mutation de l’offre public/privé, les autorités organisatrices doivent prendre en compte l’arrivée de nouvelles offres de mobilités de start-up, d’entreprises, d’industriels, ou d’usagers utilisant en temps réel des outils collaboratifs.

  • Comment le management de la mobilité intègre-t-il ces évolutions technologiques ?
  • Quelles sont les opportunités à saisir afin d’étoffer le bouquet de services disponibles pour la population tout en maintenant le climat d’innovation et d’adaptation permanentes des autorités organisatrices de la mobilité et des nouveaux opérateurs ?
    - Comment les structures s’emparent-elles de ces nouvelles obligations réglementaires liées aux plans de mobilité ?
  • Plus globalement, comment ces évolutions répondent-elles aux enjeux actuels des mobilités : transition énergétique, défi climatique, atténuation des fractures territoriales et sociales, réduction de la pollution de l’air et du bruit, limitation de l’étalement urbain, promotion de la santé par l’activité physique ?

Ces journées nationales sur le management de la mobilité aborderont ces différents sujets, en accordant une place particulière à l’innovation, au « MaaS » et aux nouveaux acteurs de la mobilité à l’aune de la transition écologique et énergétique. Elles s’attacheront également à évoquer les réponses du management de la mobilité adaptées aux spécificités des types de territoires (métropoles, périurbain, zones peu denses).

Les contributions attendues s’attacheront à présenter des solutions innovantes avec, de préférence, des retours d’expérimentations sur le terrain, en insistant en particulier sur leur évaluation (les éventuels écueils ou difficultés rencontrés, les solutions mobilisées pour les surmonter, etc.).

Elles préciseront également le contexte territorial dans lequel elles ont été entreprises, en présentant notamment les partenariats noués (institutionnels, associatifs, académiques, acteurs privés…) permettant de les mener à bien et les spécificités territoriales auxquelles elles ont répondu.

21 novembre 2017
Votre navigateur est dépassé !

Mettez à jour votre navigateur pour voir ce site internet correctement. Mettre à jour mon navigateur

×